Saint-Sauveur

Les « Cabanes »

Ce n’est qu’en 1976 que Fortier retournera dans la cour de sa petite enfance, se saisira des éléments qui l’ont façonnée et refera une partie de son histoire. À travers sa période des « maisons de Saint-Sauveur », il réussira à remonter et à démonter le temps pour y jeter un autre coup d’œil. Ses « cabanes » comme il les appelle, ne seront qu’un prétexte pour en finir avec cette époque. On assistera alors à une explosion de couleurs. C’est dans la création de ces tableaux qu’il retrouvera la liberté, pour lui, mais surtout pour son père.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :